Home Société Civile Lutte contre la déforestation en Côte d’Ivoire : La REDD+ renforce les capacités techniques et matérielles de la société civile
Lutte contre la déforestation en Côte d’Ivoire : La REDD+ renforce les capacités techniques et matérielles de la société civile

Lutte contre la déforestation en Côte d’Ivoire : La REDD+ renforce les capacités techniques et matérielles de la société civile

0
0

Le Secrétariat Exécutif Permanent REDD+ (SEP-REDD+) a organisé un atelier afin d’outiller les membres de la plateforme de l’Observatoire Ivoirien pour la gestion durable des Ressources Naturelles (l’OI-REN) sur le mécanisme REDD+, puis de faire le point de l’état d’avancement dans la mise en œuvre du mécanisme en Côte d’Ivoire et de les initier aux procédures des partenaires techniques et financiers (PTF).

Cette rencontre s’est soldée par une remise de matériel informatique et de mobiliers d’une valeur de plus de huit millions de francs CFA à l’OI-REN. Ce don de matériel a été fait des mains de M. Yéo Napari, Coordonnateur par intérim de la REDD+ en présence de M. Brou Bernard, Analyste Programme du PNUD. C’était le 10 octobre 2017 au siège de la REDD+ sis à Cocody.

L’équipement offert est d’une valeur de huit millions cent quatre-vingt-trois mille six cents (8.183.600 FCFA) sur financement de la Banque Mondiale. Il se compose de soixante et un éléments constitués de matériels informatique et mobilier de bureau. Dans les détails, il s’agit pour l’essentiel de chaise de réunions, d’ordinateurs portables et de bureau, d’imprimante couleur, d’un vidéo projecteur, d’un écran de projection, d’onduleurs et d’antivirus.

Outre la remise de matériel, cette rencontre a donné l’occasion au SEP-REDD+ d’outiller l’Observatoire Ivoirien pour la gestion durable des Ressources Naturelles (l’OI-REN), afin de lui permettre de contribuer efficacement à la mise en œuvre du mécanisme REDD+ en Côte d’Ivoire. Ainsi, les participants ont été informés sur l’Etat d’avancement de la mise en œuvre du mécanisme REDD+ en Côte d’Ivoire et les initiatives en cours puis initiés aux procédures des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) pour la recherche de financement destiné à la société civile.

Yéo Napari, Coordonnateur par intérim de la REDD+, a souligné le sens et toute l’importance de cet atelier de renforcement de capacité qui « permet de relancer les activités avec la société civile » et cette acquisition au profit de l’OI-REN avant d’en souhaiter un bon usage aux bénéficiaires.

Mais avant, M. Brou Bernard, représentant le PNUD a exprimé son satisfecit par rapport à la restructuration de l’OI-REN qui a abouti au renouvellement des instances dirigeantes. Tout en saluant le Coordonnateur de la REDD+ et son équipe pour la bonne collaboration avec la société civile impliquée dans la mise en œuvre de la REDD+, il a exhorté l’OI-REN à s’impliquer dans la mise en œuvre du cadre nationale d’investissement REDD+.

Quant à M. Youssouf Doumbia, Président de l’OI-REN, il a dit toute sa joie ainsi que celle de la plateforme OI-REN de recevoir ces équipements et cette formation qui leur permettront de jouer pleinement leur rôle de veille et de conseils dévolu à la société civile.           « OI-REN a été créé au moment du plan de préparation du mécanisme REDD+. Les différents appuis de la REDD+ ont permis à notre plateforme de prendre toute sa place dans la mise en œuvre du mécanisme REDD+ en Côte d’Ivoire » a-t-il dit.

Rappelons que la Côte d’Ivoire a adhéré depuis 2011 au processus REDD+ en vue de restaurer son couvert forestier et contribuer à la lutte mondiale contre les changements climatiques. Le pays est également engagé dans le processus APV-FLEGT depuis 2013 pour lutter contre l’exploitation illégale du bois. Compte tenu des synergies existantes entre ces deux processus, en 2014, des organisations de la société civile ayant pour mission de protéger l’environnement et les droits des communautés, se sont réunies au sein d’une plateforme dénommée « Observatoire Ivoirien pour la gestion durable des Ressources Naturelles (OI-REN) » afin de contribuer à la mise en œuvre des deux processus.

A ce titre, depuis 2015 la plateforme bénéficie de l’appui technique et matériel du programme ONU-REDD et de la Banque mondiale à  travers le Secrétariat Exécutif REDD+ (SEP-REDD+),  respectivement pour sa structuration interne et le renforcement de ses capacités matérielles. Le principal but visé à travers cet appui est de permettre à la plateforme d’être outillée pour alimenter les réflexions dans la mise en œuvre du mécanisme REDD+.

Enfin, notons que le PNUD en 2014 a accompagné la mise en place de la plateforme à travers des projets d’appui ciblé, depuis 2015, le Programme ONUREDD, appuie la structuration interne de la plateforme à travers le PNUD dans le cadre la mise en œuvre du mécanisme REDD+ en CI.

Plus de quarante (40) participants venus des structures issus de l’OI-REN, du SEP-REDD+ et les PTF ont pris part à cette rencontre.

Arrow
Arrow
PlayPause
Slider

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *