Home ATELIERS ET REUNIONS Réunion bilan des activités du SEP- REDD+
Réunion bilan des activités du SEP- REDD+

Réunion bilan des activités du SEP- REDD+

0
0

Le satisfécit du comité national REDD+

Faire le bilan des activités de l’année 2017 et analyser le plan de travail 2018 du Secrétariat Exécutif Permanent (SEP-REDD+), tel était l’objectif de la réunion du Comité National REDD+ élargie aux membres du Comité Technique Interministériel REDD+ qui s’est tenue le mardi 30 janvier 2018 à la salle de presse de la Primature. Placée sous la Présidence de la Primature, cette réunion a permis aux membres de organes de la REDD+ de passer en revue les activités menées au cours de l’année écoulée et celles proposées dans le plan de travail du Secrétariat Exécutif Permanent REDD+ au titre de l’année 2018.

Au terme de la rencontre, les membres des deux organes de la REDD+ ont exprimé leur satisfaction et validé le bilan des activités de l’année 2017. Avant de clore la séance, M. Fofana Mamadou, Conseiller du Premier Ministre chargé des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement Durable et Président du Comité National a félicité l’équipe du SEP-REDD+ pour la qualité des résultats obtenus et son abnégation au travail.

La Commission Nationale REDD+, cadre institutionnel intersectoriel d’analyse, de conseil et d’orientation pour la mise en œuvre du mécanisme REDD+, comprend trois organes dont un Comité National, un Comité Technique Interministériel et un Secrétariat Exécutif Permanent. Le Comité National, représente l’organe suprême et est chargé entre autres,de définir les orientations du processus et d’approuver le plan de travail des différents organes.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire s’est engagée dans plusieurs initiatives dont le mécanisme de Réduction des Emissions de gaz à effet de serre issues de la Déforestation et de la Dégradation des forêts (REDD+), en juin 2011.

Ce mécanisme REDD+ vise à accompagner les pays en développement dans leur effort de lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts. Les efforts du pays en matière de REDD+ permettra d’une part de restaurer son couvert forestier fortement dégradé et d’autre part, de contribuer à la lutte mondiale engagée contre les effets néfastes du changement climatique.


Arrow
Arrow
Slider

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *