Home C2D Visite des activités du Projet REDD+ de la Mé (PRM) par l’Ambassadeur Français Délégué pour l’Environnement, le 23 mai 2018
Visite des activités du Projet REDD+ de la Mé (PRM) par l’Ambassadeur Français Délégué pour l’Environnement, le 23 mai 2018

Visite des activités du Projet REDD+ de la Mé (PRM) par l’Ambassadeur Français Délégué pour l’Environnement, le 23 mai 2018

0
0

Les activités du projet REDD+ de la Mé presentées  à l’Ambassadeur Français Délégué pour l’Environnement, Monsieur Xavier Sticker et à une forte délégation française, le mercredi 23 mai 2018 à Diasson dans le département d’Adzopé.

Dans le cadre des démarches menées par la France en vue de l’élaboration de sa stratégie nationale contre la « déforestation importée », Monsieur Xavier Sticker, Ambassadeur Français Délégué pour l’Environnement, M. Bruno Leclerc, Directeur de l’AFD d’Abidjan et une forte délégation française ont visité les activités du projet REDD+ de la Mé à Diasson, dans le département d’Adzopé, le mercredi 23 mai 2018, en présence de M. KOUADIO Parfait, Conseiller Technique de Madame le Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable, Responsable de la CSP C2D MINSEDD et du Colonnel AHOULOU Kouamé Ernest, Secrétaire Exécutif Permanent de la REDD+.

Ce projet dont les activités ont démarré en décembre 2016, a pour finalité de réduire les émissions de gaz à effet de serre issues de la déforestation tout en améliorant les conditions de vie des populations riveraines des forêts concernées. Il est articulé autour des axes stratégiques de la stratégie nationale REDD+.

L’une des sous composantes de ce projet vise à accompagner les producteurs dans la mise en place de systèmes de production durables afin d’éliminer la déforestation dans les chaînes d’approvisionnement de matières premières à travers la politique d’agriculture zéro déforestation.

Pour la mise en œuvre de cette sous composante, diverses mesures d’accompagnement des producteurs ont été élaborées. Ainsi, dans le village de Diasson, deux principales mesures d’accompagnement sont en cours de mise en œuvre à savoir (i) l’appui des producteurs à la mise en place d’un système de culture associé hévéa – cacao et (ii) l’appui à la production de cacao certifié agriculture biologique.

C’est dans le cadre de l’appui à la production de cacao certifié agriculture biologique que l’Ambassadeur Français Délégué pour l’Environnement et sa délégation ont visité une parcelle de cacao qui bénéficie de l’appui du projet pour mieux comprendre la logique d’intervention dans le cadre de la lutte contre la déforestation.

Au terme de la visite, il ressort des échanges que la certification du cacao en agriculture biologique permet d’optimiser des systèmes de production cacaoyers agroforestiers déjà existants et d’augmenter la valeur ajoutée du cacao par un prix d’achat élevé. En accompagnant le producteur dans la régéneration de sa parcelle et en apportant une plus-value, le projet contribue à maintenir le producteur sur la même parcelle et de ce fait freine la logique de déforestation dans la région.

Par ailleurs, l’Ambassadeur et sa délégation ont échangé avec la population de Diasson sur le processus d’élaboration du Plan de Développement Local du Village dans le cadre du Projet REDD+ de la Mé et sur les autres activités du projet telles que le reboisement, la délimitation des territoires de village, la certification foncière et l’énergie domestique durable.

Pour rappel, le projet REDD+ de la Mé s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale REDD+. Il est mis en œuvre par ETC TERRA-RONGEAD et bénéficie de l’appui financier  du C2D (Contrat de Désendettement et de Développement) avec le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable comme maître d’ouvrage.

A ce jour, les réalisations suivantes sont à mettre à l’actif du projet :

  • Cartographie par télédétection de l’occupation des sols de la région de la Mé ;
  • Rédaction et validation des diagnostics participatifs préalables à l’élaboration des Plans de Développement Locaux dans les 7 villages d’intervention du projet (Bieby, Mébyfon, Diason, Kossandji, Mopodji, Allosso 1 et Aboisso Comoé) ;
  • Accompagnement de plus de 400 planteurs dans l’évolution de leurs systèmes de production et la prise en compte des enjeux de préservation / valorisation des forêts ;
  • Développement du cacao labellisé « Agriculture Biologique » à Biéby et Diasson : constitution de la coopérative des Producteurs de Cacao Biologique de la Mé (PCBM), identification d’un acheteur européen et définition avec cet acheteur d’un système de Paiement pour Services Environnementaux (prime de 100 F / kg de cacao produit en systèmes agroforestiers) ;
  • Reboisement de 58 ha dans diverses localités de la région ;
  • Diagnostic du secteur des bio-énergies ;
  • Etablissement du Niveau d’Emissions de Référence des Forêts pour la Mé.

 

Arrow
Arrow
Slider

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *